• Caramel Song

    Paroles

    Shikakui mado ga kiri totta
    Akane iro ni somatta gogo
    Kureteku kyou ga owatte iku
    Asu wa kimi no tabitachi no hi

    Yasashi sa wa itsudatte samishi sa wo tsureteru
    Kazoe kirenu omoi de ni ima wa me wo tojite isasete


    Zutto boku no takaramono sa
    Okashii kurai kimi ga suki
    L,pb. Lkghdb,pp...
    Itsuka kimi ga waraerunara
    Boku wa kokoro kara te wo furuyo


    Beranda chisa na machi nami ni
    Akari tomoru no wo miteta
    Hikouki gumo ga nagareteku
    Boku no tame iki no seikana ?

    Guchi ni dashitara kitto sukoshi komarudarouna
    Tonari de te ga fureru dakede tsutawaranai kana [sayonara]


    Gyutto nigiri au te to te ni
    Shinjita yume wa ugoki dasu
    Kimi wo zutto wasurenaiyo
    Amai yuu sora ga toketeyuku

    Sono te wo nobashite
    Yuu yami ga mada
    Hoshi wo tsukamaeyou
    Semaru sono mae
    Tsunagi tometai honto wa...

    Zutto boku no takaramono sa
    Okashii kurai kimi ga suki
    L,pb. Lkghdb,pp...
    Itsuka kimi ga waraerunara
    Boku wa kokoro kara te wo furuyo

    Gyutto nigiri au te wo te ni
    Shinjita yume wa ugoki dasu
    Kimi wo zutto wasurenaiyo
    Amai yuu sora ga toketeyuku

     

    Traduction

    La coupure de la fenêtre carré
    L'après midi peint en rouge foncé
    Aujourd'hui devient noir et se finit.
    Demain c'est le jour où tu me laisses.

    La gentillesse mène toujours à la solitude.
    Je ferme les yeux et me souviens

    Tu as toujours été mon trésor.
    Je t'aime tellement que ça devient étrange.
    Si tu peux sourire aujourd'hui,
    Je voguerai de mon coeur vers toi.

    Dans la veranda, dans la petite rue,
    Je vois une lumière qui s'allume.
    Les avions et les nuages passent près
    Cela peut il être la faute de mon soupir ?

    Si je reviens pour dire ça, je suis sûr que cela te tracassera un peu.
    Près de toi, je me demande si mon "adieu" ne sera pas transporter
    Vers toi uniquement en touchant ta main.

    Nou serrons les mains des autres.
    Les rêves auxquels nous croyons commencent à bouger.
    Je ne t'oublierai jamais.
    Le ciel de cette douce soirée se fâne loin d'ici.

    Sors ta main.
    C'est encore le crépuscule.
    Attrapons les étoiles.
    Mais avant approche.
    Sincèrement, je voudrais nous attacher ensemble.

    Tu as toujours été mon trésor.
    Je t'aime tellement que ça devient étrange.
    Si tu peux sourire aujourd'hui,
    Je voguerai de mon coeur vers toi.

    Dans la veranda, dans la petite rue,
    Je vois une lumière qui s'allume.
    Les avions et les nuages passent près
    Cela peut il être la faute de mon soupir ?

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :